Robert Mugabe : « Nous sommes choqués et dégoûtés par ce qui s’est passé à Durban »

Robert Mugabe, président du
Zimbabwe, a fustigé l’ »horreur » dont
sont victimes les étrangers établis en
Afrique du Sud.
« Nous sommes choqués, dégoûtés et avons
en horreur ce qui s’est passé à Durban. Des
Africains ont été délibérément brûlés à mort
par certains membres de la communauté
zoulou », a martelé le président en exercice
de l’UA.

image

« Cela ne doit jamais se reproduire. Que cela
ne se reproduise plus jamais en Afrique ou
dans un autre pays. Nos peuples doivent être
traités avec dignité sur le continent
africain », a ajouté Robert Mugabe.
Au moins 300 personnes arrêtées
En trois semaines, les violences
xénophobes, qui ont d’abord éclaté à
Durban avant de s’étendre à
Johannesburg, ont fait six morts et
cinq mille déplacés, selon un bilan
donné mercredi par la police sud-
africaine.
Le ministre sud-africain de l’Intérieur
a annoncé ce dimanche qu’au moins
300 personnes ont été arrêtées pour
leur participation présumée aux
violences xénophobes.
Les auteurs de ces violences accusent
les étrangers de s’emparer des emplois
disponibles en Afrique du Sud, où le
chômage touche près de 40% des
jeunes.

Publicités

A propos Amadou Bokoum

Entrepreneur| bloggeur| consultant en webmarketing| ce moment assistant DG a Macky BTP sarl|  Foundateur de la plate-forme pour Jeune entrepreneur "Savoir Entreprendre" et du Blog de contribution guinéen "Anadi-Guinee" | membre fondateur de l'ONG AGICOM | président du collectif Citoyen224.
Cet article a été publié dans Accueil. Ajoutez ce permalien à vos favoris.