Amende record contre MTN au Nigeria

image

Le groupe sud-africain MTN a confirmé le lundi 26 octobre avoir été condamné à payer une amende de 5,2 milliards de dollars (4,71 milliard d’euros) par le régulateur des télécoms du Nigeria pour avoir échoué à déconnecter tous les abonnés disposant de cartes SIM non enregistrées – une opération censée limiter leur emploi dans le cadre d’activités criminelles (kidnapping, terrorisme).
Environ 5,1 millions cartes SIM de MTN entrant dans cette catégorie auraient dû être déconnectés entre août et septembre. Fin septembre, l’opérateur indiquait que seulement 3,4 millions de déconnections avaient été réalisées.
Pourparlers
Selon Tony Obojo, porte-parole de la NCC, tous les autres opérateurs de télécommunications actifs au Nigeria, à l’exception de MTN, se sont conformés à la directive du régulateur nigérian.
« Nous avons émis une directive ordonnant à tous les opérateurs de désactiver toutes les cartes SIM non enregistrées sur leurs réseaux et ils ont eu assez de temps pour le faire « , a expliqué Tony Obojo, selon qui la directive annonçait une amende de 200 000 naira par carte SIM non désactivée.
« MTN Nigeria est actuellement en pourparlers avec la Nigerian Communications Commission NCC pour régler le problème », a déclaré la compagnie sud-africaine, rapporte Reuters.
Leader
Fin septembre, MTN comptait 62,5 millions d’abonnés au Nigeria, son premier marché en Afrique. L’opérateur y réalise environ un tiers de son chiffre d’affaires (53,9 milliards de rands en 2014, environ 3,8 milliards d’euros au 31 décembre).
MTN est le leader de la téléphonie mobile au Nigeria devant Globacom (31,26 millions d’abonnés fin juin), Airtel (29,56 millions d’abonnés) et Etisalat (22,85 millions d’abonnés).

Publicités

A propos Amadou Bokoum

Entrepreneur| bloggeur| consultant en webmarketing| ce moment assistant DG a Macky BTP sarl|  Foundateur de la plate-forme pour Jeune entrepreneur "Savoir Entreprendre" et du Blog de contribution guinéen "Anadi-Guinee" | membre fondateur de l'ONG AGICOM | président du collectif Citoyen224.
Cet article a été publié dans Accueil, technologie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.